Exporter les métadonnées de l'indicateur dans un fichier Excel Voir les résultats des indicateurs : Afficher les résultats de l'indicateur sur une page Web interactive (dans une nouvelle fenêtre) ou les télécharger dans un fichier PDF.

Métadonnées sur les indicateurs

Nom

Temps d’attente pour des services communautaires de counseling en santé mentale

Nom abrégé ou autre nom

Temps d’attente pour des services communautaires de counseling en santé mentale

Description

Nombre médian de jours civils d’attente pour l’obtention de services communautaires de counseling en santé mentale continus, entre la date de réception de la demande d’orientation initiale et la date de la première séance de counseling planifiée.

La première séance de counseling planifiée désigne le premier rendez-vous offert au client et accepté par celui-ci, qu’il s’y présente ou non.

L’indicateur inclut seulement les services financés par le secteur public planifiés ou réservés à l’avance. Dans le contexte de cet indicateur, les services financés par le secteur public désignent les services fournis, coordonnés ou chapeautés par le gouvernement. Les cas où une quote-part est exigée peuvent être inclus.

Dans le contexte de cet indicateur, le counseling est défini comme un traitement en une ou plusieurs séances planifiées reposant sur des théories de psychologie ou des pratiques fondées sur des données probantes dans le cadre duquel un professionnel formé en santé mentale met à profit un ensemble de compétences en communication reconnues pour favoriser la croissance, le bien-être et la santé mentale. Le counseling peut s’adresser à une personne, à un groupe ou à une famille.

Les types de counseling incluent notamment la thérapie comportementale dialectique (TCD), la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), le counseling bref de faible intensité, la thérapie interpersonnelle, la thérapie axée sur les solutions, la thérapie du récit, le counseling psychopédagogique, la thérapie psychodynamique et les interventions axées sur la pleine conscience.

Sont exclues les séances de counseling offertes en situation de crise, sans rendez-vous, lors de visites en centre d’entraide, par des pairs, de type Clubhouse, en soins en hébergement, dans le cadre de programmes de jour en santé mentale (communautaires ou hospitaliers), de type orientation scolaire, dans le cadre d’échange d’information, de consultations spécialisées ou de soutien général.

Interprétation

Une valeur peu élevée est souhaitable.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Accès à des services de santé exhaustifs et de qualité supérieure

Nature des besoins

Aller mieux

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Yukon, Territoires du Nord-Ouest

Niveau de déclaration et désagrégation

National, Provincial et territorial

Résultats de l’indicateur

https://votresystemedesante.icis.ca/hsp/inbrief?lang=fr

Identification de l’indicateur
Nom

Temps d’attente pour des services communautaires de counseling en santé mentale

Nom abrégé ou autre nom

Temps d’attente pour des services communautaires de counseling en santé mentale

Description et calcul de l’indicateur
Description

Nombre médian de jours civils d’attente pour l’obtention de services communautaires de counseling en santé mentale continus, entre la date de réception de la demande d’orientation initiale et la date de la première séance de counseling planifiée.

La première séance de counseling planifiée désigne le premier rendez-vous offert au client et accepté par celui-ci, qu’il s’y présente ou non.

L’indicateur inclut seulement les services financés par le secteur public planifiés ou réservés à l’avance. Dans le contexte de cet indicateur, les services financés par le secteur public désignent les services fournis, coordonnés ou chapeautés par le gouvernement. Les cas où une quote-part est exigée peuvent être inclus.

Dans le contexte de cet indicateur, le counseling est défini comme un traitement en une ou plusieurs séances planifiées reposant sur des théories de psychologie ou des pratiques fondées sur des données probantes dans le cadre duquel un professionnel formé en santé mentale met à profit un ensemble de compétences en communication reconnues pour favoriser la croissance, le bien-être et la santé mentale. Le counseling peut s’adresser à une personne, à un groupe ou à une famille.

Les types de counseling incluent notamment la thérapie comportementale dialectique (TCD), la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), le counseling bref de faible intensité, la thérapie interpersonnelle, la thérapie axée sur les solutions, la thérapie du récit, le counseling psychopédagogique, la thérapie psychodynamique et les interventions axées sur la pleine conscience.

Sont exclues les séances de counseling offertes en situation de crise, sans rendez-vous, lors de visites en centre d’entraide, par des pairs, de type Clubhouse, en soins en hébergement, dans le cadre de programmes de jour en santé mentale (communautaires ou hospitaliers), de type orientation scolaire, dans le cadre d’échange d’information, de consultations spécialisées ou de soutien général.

Calcul : description

Nombre de jours après lesquels la moitié des clients ont obtenu leur premier rendez-vous planifié de services communautaires de counseling en santé mentale et l’autre moitié attend encore

Date de début : Date de réception de la demande d’orientation initiale pour des services de counseling continus, peu importe la source de l’orientation (auto-orientation, cabinet de médecin, clinique sans rendez-vous, service d’urgence, services d’intervention en situation de crise, etc.)
Remarque : Si un client est à l’hôpital lorsque la demande d’orientation est reçue, la date de début sera la date de sa sortie de l’hôpital.

Date de fin : Date du premier rendez-vous planifié de services de counseling continus offert au client et accepté par celui-ci, qu’il s’y présente ou non

Unité d’analyse : Demande d’orientation vers des services de counseling continus planifiés

Calcul des estimations pancanadiennes : La valeur pancanadienne est calculée selon la moyenne pondérée des temps d’attente médians soumis par les provinces et territoires. Les facteurs de pondération sont calculés à partir du nombre de demandes d’orientation déclaré par les provinces et territoires.

Calcul : affectation géographique

Endroit où les services sont offerts

Calcul : type de mesure

Chiffre - temps médian (50e percentile), en jours

Calcul : ajustement

Aucun

Calcul : méthode d’ajustement

Sans objet

Dénominateur

Description :
Sans objet

Numérateur

Description :
Nombre médian de jours civils d’attente avant le premier rendez-vous planifié de services communautaires de counseling en santé mentale
Inclusions :

  1. Tous les âges
  2. Tous les niveaux de priorité ou d’urgence, à l’exception des services d’intervention en situation de crise
  3. Nouvelles demandes d’orientation uniquement (orientation de nouveaux clients ou de clients existants pour un nouvel épisode de soins)
  4. Toutes les demandes d’orientation, quelle que soit la source (clinique sans rendez-vous, médecin de famille, service d’urgence, services d’intervention en situation de crise, etc.)
  5. Séances de counseling continues (individuelles, de groupe ou familiales) planifiées
  6. Counseling offert en temps réel, peu importe la formule (en personne, par téléphone, par vidéoconférence, en ligne)
  7. Jours où le client n’était pas disponible (c.-à-d. les jours où le client n’était pas disponible pour assister au rendez-vous)
  8. Retards attribuables au système (c.-à-d. les jours où le dispensateur de soins de santé n’était pas disponible pour offrir le service)
  9. Seulement les cas où le temps d’attente a pris fin (c.-à-d. que le premier rendez-vous planifié a eu lieu) au cours de l’exercice de déclaration (1er avril au 31 mars)

Exclusions :

  1. Services autonomes de counseling en toxicomanie
  2. Services de counseling en situation de crise
  3. Services de counseling sans rendez-vous
Contexte, interprétation et points de référence
Justification

Les indicateurs de temps d’attente présentent un grand intérêt pour la population canadienne et les gestionnaires des systèmes de santé, puisqu’ils font ressortir des aspects importants des expériences de soins et de la réactivité des systèmes de santé. La mesure des temps d’attente permet de savoir si les Canadiens ont accès en temps opportun à des services de counseling en santé mentale dans la collectivité.

Bon nombre de facteurs influent sur les temps d’attente, notamment la disponibilité des professionnels en santé mentale, le nombre de personnes qui ont besoin de services de counseling, la gravité des problèmes de santé du client et le choix du client.

Cet indicateur permet de comprendre l’accès aux services en santé mentale dans la collectivité et de savoir comment les provinces et territoires s’en tirent au chapitre de l’accès à ces services en temps opportun.

Interprétation

Une valeur peu élevée est souhaitable.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Accès à des services de santé exhaustifs et de qualité supérieure

Nature des besoins

Aller mieux

Objectifs et points de référence

Sans objet

Références

Sans objet

Disponibilité des sources de données et résultats
Sources des données

Systèmes de collecte de données provinciaux et territoriaux

Années de données disponibles

Type d’année :
Exercice
Première année de données disponibles :
2019
Dernière année de données disponibles :
2019

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Île-du-Prince-Édouard, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Yukon, Territoires du Nord-Ouest

Niveau de déclaration et désagrégation

National, Provincial et territorial

Mise à jour des résultats
Fréquence de mise à jour

Chaque année

Résultats de l’indicateur

Outil Web :
Votre système de santé : En bref
URL : https://votresystemedesante.icis.ca/hsp/inbrief?lang=fr

Mises à jour

Sans objet

Énoncé de qualité
Mises en garde et limites
  • Les données doivent être interprétées avec prudence. Elles sont tirées de systèmes provinciaux et territoriaux indépendants et les définitions utilisées comportent des variations. Les autorités compétentes se sont engagées à travailler ensemble pour harmoniser les définitions et améliorer la comparabilité des résultats.
  • L’étendue des données varie à l’échelle du pays.
  • L’organisation, le financement et la disponibilité des services et des dispensateurs de soins varient d’une province et d’un territoire à l’autre; ces différences ont une incidence sur les temps d’attente observés.
  • Les critères d’admissibilité aux services de counseling financés par le secteur public varient d’une province et d’un territoire à l’autre, ce qui peut influer sur les temps d’attente observés.
  • Aucune classification normalisée des niveaux d’urgence ni aucun délai de référence commun n’ont été définis au pays; tous les niveaux d’urgence ont été inclus. La répartition des cas selon le niveau de gravité varie d’une province et d’un territoire à l’autre, ce qui peut entraîner des écarts dans les temps d’attente observés.
  • Les jours où le client n’était pas disponible sont inclus.

Difficultés propres à chaque province ou territoire

  • À Terre-Neuve-et-Labrador, la date de début correspond dans certaines régions à la date de la réception de la demande par le service d’admission, et la date de fin correspond à la date du premier rendez-vous auquel le client s’est présenté. Les données sur l’âge ont été recueillies à mi-chemin au cours de l’année dans une des 4 régions, et les données ont été déclarées selon le sexe plutôt que selon le genre. Les données déclarées sur les temps d’attente portent sur les services intégrés en santé mentale et en toxicomanie.
  • À l’Île-du-Prince-Édouard, la date de fin correspond à la date du premier rendez-vous auquel le client s’est présenté.
  • La Nouvelle-Écosse a déclaré des données sur les temps d’attente selon le sexe plutôt que selon le genre. Les données déclarées comprennent les services intégrés en santé mentale et en toxicomanie.
  • Au Nouveau-Brunswick, si un client est à l’hôpital au moment où la demande d’orientation est reçue, la date de début correspond à la date de la demande d’orientation initiale plutôt qu’à la date de sa sortie de l’hôpital. Pour tous les clients, la date de fin correspond à la date d’ouverture du dossier (c.-à-d. la date d’attribution du cas à un dispensateur de services). Les temps d’attente sont déclarés selon le sexe plutôt que selon le genre et comprennent les services intégrés en santé mentale et en toxicomanie pour les enfants et les jeunes.
  • En Saskatchewan, la date de début dans l’une des plus grandes régions correspond à la date de la réception de la demande par le service d’admission. Les nouvelles demandes d’orientation qui sont des demandes subséquentes visant un même client sont exclues des données de certaines régions sanitaires. Aucune donnée selon le genre ou selon le sexe n’était disponible. Les données sur les temps d’attente peuvent comprendre les services sans rendez-vous dans certaines régions, mais on estime que cela représente peu de données. Les données sont manquantes pour environ 35 % de la population.
  • La Colombie-Britannique n’est pas en mesure de déterminer si le premier service visait le counseling ou d’autres types d’interventions pour les adultes. Pour les enfants et les jeunes, la date de fin correspond à la date de consignation des premières notes cliniques et, pour les adultes, elle correspond à la date de la première interaction clinique. Il manque 12 % des données de la province. Les données sur les temps d’attente comprennent les services intégrés en santé mentale et en toxicomanie destinés aux adultes. Pour les adultes, les données sont consignées selon le sexe plutôt que selon le genre. Pour les enfants et les jeunes, les données comprennent aussi certains services d’intervention en situation de crise.
  • Au Yukon, la date de début correspond à la date à laquelle le client accepte de recevoir les services. Il manque des données pour environ 50 % du territoire en raison de la transition vers un nouveau système électronique de collecte de données. Des dates clés manquaient dans les demandes d’orientation, ce qui a causé des problèmes de qualité des données au cours des 3 premiers trimestres de l’exercice financier. Aucune donnée selon le sexe ou selon le genre n’est disponible à l’heure actuelle.
  • Les résultats de l’Alberta et des Territoires du Nord-Ouest ne sont pas présentés en raison d’une couverture insuffisante des données, mais ils sont inclus dans la valeur pour le Canada. Pour en savoir plus, consultez le rapport complémentaire sur les priorités partagées en santé 2021.
  • Aucune donnée n’est actuellement disponible pour le Québec, l’Ontario, le Manitoba et le Nunavut.
Problèmes relatifs à l’établissement des tendances

Sans objet

Commentaires

Cet indicateur s’inscrit dans les Priorités partagées en santé, qui mesurent l’accès aux services en santé mentale et en toxicomanie, ainsi qu’aux services à domicile et aux soins communautaires.

Pour en savoir plus sur cet indicateur, voyez le rapport complémentaire de 2021 sur la page des Priorités partagées en santé.