Exporter les métadonnées de l'indicateur dans un fichier Excel Afficher les résultats de l'indicateur sur une page Web interactive (dans une nouvelle fenêtre) ou les télécharger dans un fichier PDF.

Métadonnées sur les indicateurs

NomTemps d'attente pour une réparation d'une fracture de la hanche, à partir de l'inscription au service d'urgence (percentiles)
Nom abrégé ou autre nom

Sans objet

DescriptionNombre d'heures d'attente à partir de la date de la première admission au service d'urgence en raison d'une fracture de la hanche (admission de référence) jusqu'à la date de la chirurgie de réparation de la fracture
Interprétation

Le 50e percentile correspond au temps qu'un patient typique doit attendre pour recevoir des soins.

Le 90e percentile signifie que la province a réussi à traiter 90 % des patients dans ce délai.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Accès à des services de santé exhaustifs et de qualité supérieure

Nature des besoins

Aller mieux

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Ontario, Alberta

Niveau de déclaration et désagrégation

Provincial et territorial

Résultats de l’indicateur

http://tempsdattente.icis.ca/All/fracture

Identification de l’indicateur
NomTemps d'attente pour une réparation d'une fracture de la hanche, à partir de l'inscription au service d'urgence (percentiles)
Nom abrégé ou autre nom

Sans objet

Description et calcul de l’indicateur
DescriptionNombre d'heures d'attente à partir de la date de la première admission au service d'urgence en raison d'une fracture de la hanche (admission de référence) jusqu'à la date de la chirurgie de réparation de la fracture
Calcul : description

Cet indicateur est calculé en fonction des données du Registre provincial des temps d’attente, du Système national d’information sur les soins ambulatoires (SNISA) et de la Base de données sur les congés des patients (BDCP) pour les 2 premiers trimestres de l’exercice (1er avril au 30 septembre).

On obtient les percentiles en calculant :

1. Le délai, en heures, à l'intérieur duquel la moitié des patients avait subi la chirurgie et l’autre moitié attendait encore (50e percentile ou médiane);

2. Le délai, en jours, à l'intérieur duquel 90 % des patients avaient subi la chirurgie et les 10 % restants attendaient encore (90e percentile).

Unité d’analyse : épisode de soins

Par épisode de soins, on entend toutes les hospitalisations successives où l’admission a eu lieu par le service d’urgence. Si plus d’un épisode de visite au service d’urgence est lié à un même épisode de réparation d’une fracture de la hanche en soins de courte durée, sélectionner le premier épisode (admission initiale), selon la date et l’heure. Seuls les épisodes de soins de courte durée qui ont commencé entre les 24 heures qui précèdent et les 12 heures qui suivent la sortie du service d’urgence sont inclus.

Dans le cas des épisodes de soins de courte durée qui comportent des transferts entre établissements, les transferts sont couplés sans égard aux diagnostics. Les abrégés d’un patient sont liés au même épisode si une des situations suivantes s’applique :

a) Une hospitalisation en soins de courte durée est survenue moins de 7 heures après la sortie d’un autre établissement de soins de courte durée, que le transfert ait été codifié ou non

b) Une hospitalisation en soins de courte durée est survenue dans les 7 à 12 heures suivant la sortie d’un autre établissement de soins de courte durée et le transfert est codifié pour au moins une des hospitalisations

Le temps d’attente est calculé en heures à partir de la date et l’heure du début de l’épisode de soins (première inscription au service d’urgence) jusqu'à la date et l'heure de la chirurgie de réparation d’une fracture de la hanche.

Calcul : affectation géographique

Endroit où les services sont offerts

Calcul : type de mesure

Chiffre - 50e percentile, 90e percentile

Calcul : ajustement

Aucun

Calcul : méthode d’ajustement

Sans objet

Dénominateur

Description :
Nombre d’épisodes de fracture de la hanche chez des patients âgés de 18 ans et plus qui ont ensuite subi une intervention chirurgicale dans un hôpital de soins de courte durée.
Inclusions :
1. a) Fracture de la hanche (CIM-10-CA : S72.0, S72.1 ou S72.2) codifiée comme diagnostic principal (DxP), sans être aussi un diagnostic de type 2 ou

b) Autre diagnostic codifié à la fois comme un DxP et un diagnostic de type 2, et diagnostic de fracture de la hanche codifié comme un diagnostic de type 1 ou W, X ou Y, sans être aussi un diagnostic de type 2 ou

c) Cas de convalescence ou de réadaptation (CIM-10-CA : Z50.1, Z50.8, Z50.9, Z54.0, Z54.4, Z54.7, Z54.8 ou Z54.9) codifié comme DxP, et fracture de la hanche codifiée comme un diagnostic de type 1 ou W, X ou Y, sans être aussi un diagnostic de type 2.

Remarque : Si la chirurgie de réparation d’une fracture de la hanche n’est pas pratiquée pendant la première hospitalisation (initiale) de l’épisode de soin, le critère 1 (a, b ou c) ci-dessus doit être respecté, tant dans l’enregistrement initial que dans l’enregistrement de chirurgie si un transfert a eu lieu.

2. Critère 1 (a, b, c) avec code d'intervention pertinent de la CCI* :

a. 1.VA.74.^^ Fixation, articulation de la hanche

b. 1.VA 53.^^ Implantation d'un appareil interne, articulation de la hanche

c. 1.VC.74.^^ Fixation, fémur

d. 1.SQ.53.^^ Implantation d'un appareil interne, bassin

3. Âge à l’admission : 18 ans et plus

4. Sexe inscrit : homme ou femme

5. Admission en établissement de soins de courte durée (type d’établissement = 1)

6. Catégorie d'admission : urgent/très urgent (catégorie d'admission = U)

7. Sortie du service d’urgence survenue entre les 12 heures qui précèdent et les 24 heures qui suivent l’admission dans un établissement de soins de courte durée

Remarques

*Le code peut être inscrit sans égard à l'emplacement.

Les interventions hors hôpital et abandonnées en cours d'intervention (attribut de situation = A ou indicateur hors hôpital = Y) sont exclues.
Exclusions :
1. Enregistrements comportant un numéro d’assurance maladie non valide

2. Enregistrements comportant un code non valide pour la province émettrice du numéro d’assurance maladie

3. Enregistrements de donneurs décédés ou de mortinaissances (catégorie d’admission = R ou S)

4. Enregistrements comportant une date ou une heure d’admission non valide

5. Enregistrements comportant une date ou une heure de sortie non valide

6. Enregistrements comportant une date ou une heure d'intervention non valide

7. Enregistrements de visite au service d’urgence réellement ou potentiellement soumis en double

8. Admissions non urgentes au service d'urgence

9. Admissions directes à un établissement pour patients hospitalisés

Numérateur

Description :
Sans objet

Contexte, interprétation et points de référence
Justification

En 2004, les premiers ministres canadiens ont convenu de réduire les temps d'attente dans cinq domaines prioritaires : le traitement du cancer, les soins cardiaques, l'imagerie diagnostique, le remplacement articulaire et la restauration de la vue. L'ICIS a reçu le mandat de recueillir des données sur les temps d'attente et de faire le suivi des progrès réalisés par les provinces en matière de respect des délais de référence.

De nombreux facteurs influent sur les temps d'attente, par exemple, la disponibilité des ressources, l'efficacité des établissements, les effets saisonniers, les volumes, le choix des patients, l'état des patients, ainsi que la complexité des soins et des traitements de suivi.

Cet indicateur permet de comprendre l'accès aux soins et de savoir comment les provinces s'en tirent à ce chapitre.

Interprétation

Le 50e percentile correspond au temps qu'un patient typique doit attendre pour recevoir des soins.

Le 90e percentile signifie que la province a réussi à traiter 90 % des patients dans ce délai.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Accès à des services de santé exhaustifs et de qualité supérieure

Nature des besoins

Aller mieux

Objectifs et points de référence

Dans les 48 heures

Références

Santé Canada. Un plan décennal pour consolider les soins de santé. Dernière modification le 16 septembre 2004. Consulté le 7 juin 2013.

Disponibilité des sources de données et résultats
Sources des données

BDCP, SNISA, Registre provincial des temps d’attente

Années de données disponibles

Type d’année :
Exercice
Première année de données disponibles :
2009
Dernière année de données disponibles :
2017

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Ontario, Alberta

Niveau de déclaration et désagrégation

Provincial et territorial

Mise à jour des résultats
Fréquence de mise à jour

Chaque année

Résultats de l’indicateur

Outil Web :
Temps d’attente
URL : http://tempsdattente.icis.ca/All/fracture

Mises à jour

Le diagnostic de fracture de la hanche doit maintenant figurer dans l’abrégé de référence et l’abrégé de soins de courte durée de la chirurgie. La fracture de la hanche doit par ailleurs être la principale affection avant l’admission (hospitalisation de référence). Des changements mineurs ont aussi été apportés à la méthodologie de formation d’épisodes.

Énoncé de qualité
Mises en garde et limites

Il pourrait y avoir des limites quant à la comparabilité des données sur les temps d'attente chaque année. Les données de l'exercice courant ne représentent pas nécessairement l'ensemble des données déclarées à l'ICIS par les provinces. Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web des temps d'attente (http://tempsdattente.icis.ca/procedure/fracture?level=emergency#year) ou consultez les Notes techniques (https://secure.cihi.ca/free_products/WaitTimesTechnicalNotes_FR.pdf).

Problèmes relatifs à l’établissement des tendances

La nouvelle méthodologie adoptée à compter des données de 2017 influe principalement sur le nombre de chirurgies.

Commentaires

Sans objet