Exporter les métadonnées de l'indicateur dans un fichier Excel Afficher les résultats de l'indicateur sur une page Web interactive (dans une nouvelle fenêtre) ou les télécharger dans un fichier PDF.

Métadonnées sur les indicateurs

NomUtilisation potentiellement inappropriée d'antipsychotiques en soins de longue durée
Nom abrégé ou autre nom

Pourcentage des résidents qui prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose

DescriptionCet indicateur rend compte du nombre de résidents en soins de longue durée qui prennent des antipsychotiques sans avoir reçu un diagnostic de psychose. Ces médicaments sont parfois utilisés pour gérer le comportement des résidents atteints de démence. L'usage de ce type de médicament soulève des inquiétudes quant à la sécurité et à la qualité des soins, et doit être surveillé de près.
InterprétationUne faible valeur est souhaitable, puisqu'elle signifie qu'un pourcentage moins élevé de résidents en soins de longue durée prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose.
Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Services pertinents et efficaces

Nature des besoins

Vivre avec une maladie, une incapacité ou une capacité réduite

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Yukon

Niveau de déclaration et désagrégation

Provincial et territorial, Régional, Établissement, Organisation, Secteur (soins de longue durée en hébergement et en milieu hospitalier)

Résultats de l’indicateur

Accès aux résultats des indicateurs sur Votre système de santé : En détail

Identification de l’indicateur
NomUtilisation potentiellement inappropriée d'antipsychotiques en soins de longue durée
Nom abrégé ou autre nom

Pourcentage des résidents qui prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose

Description et calcul de l’indicateur
DescriptionCet indicateur rend compte du nombre de résidents en soins de longue durée qui prennent des antipsychotiques sans avoir reçu un diagnostic de psychose. Ces médicaments sont parfois utilisés pour gérer le comportement des résidents atteints de démence. L'usage de ce type de médicament soulève des inquiétudes quant à la sécurité et à la qualité des soins, et doit être surveillé de près.
Calcul : description

Cet indicateur montre le pourcentage des résidents qui prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose. On le calcule en divisant le nombre de résidents qui prenaient des antipsychotiques par le nombre total de résidents dont l'évaluation est valide (à l’exception des résidents atteints de schizophrénie, de la maladie de Huntington ou d’hallucinations et des résidents en fin de vie) pour la période visée.

Unité d'analyse : résident

Calcul : affectation géographique

Endroit où les services sont offerts

Calcul : type de mesure

Pourcentage ou proportion

Calcul : ajustement

Covariables utilisées pour l’ajustement selon les risques:
Covariables individuelles : agitation motrice; difficulté modérée à prendre des décisions; problème de mémoire à long terme; échelle de rendement cognitif (CPS); maladie d'Alzheimer et autres démences; résidents de moins de 65 ans

Stratification à l'échelle de l'établissement : indice des groupes clients (IGC)

Calcul : méthode d’ajustement

Stratification, normalisation directe et indirecte

  • Population de référence : 3 000 établissements dans six États américains et 92 établissements de soins en hébergement et hôpitaux de soins de longue durée en Ontario et en Nouvelle-Écosse
Dénominateur

Description :
Résidents dont les évaluations sont valides
Inclusions :
1. Résidents dont les évaluations sont valides. L'évaluation cible est valide si

a. elle est la dernière évaluation du résident pour le trimestre;

b. elle a été effectuée plus de 92 jours après la date d'admission;

c. elle n'est pas une évaluation complète à l'admission.
Exclusions :
1. Résidents qui sont en phase terminale d'une maladie (J5c = 1) ou qui reçoivent des soins palliatifs (P1ao = 1)

2. Résidents qui ont reçu un diagnostic de schizophrénie (I1ii = 1) ou de la maladie de Huntington (I1x = 1), ou résidents qui ont des hallucinations (J1i = 1) ou des délires (J1e = 1)

Numérateur

Description :
Résidents dont l'évaluation cible indique la prise d'antipsychotiques
Inclusions :
1. Résidents dont les évaluations sont valides. L'évaluation cible est valide si

a. elle est la dernière évaluation du résident pour le trimestre;

b. elle a été effectuée plus de 92 jours après la date d'admission;

c. elle n'est pas une évaluation complète à l'admission.

2. Résidents qui ont reçu des antipsychotiques au moins une journée pendant la semaine précédant leur évaluation cible (O4a = 1, 2, 3, 4, 5, 6 ou 7)
Exclusions :
1. Résidents qui sont en phase terminale d'une maladie (J5c = 1) ou qui reçoivent des soins palliatifs (P1ao = 1)

2. Résidents qui ont reçu un diagnostic de schizophrénie (I1ii = 1) ou de la maladie de Huntington (I1x = 1), ou résidents qui ont des hallucinations (J1i = 1) ou des délires (J1e = 1)

Contexte, interprétation et points de référence
Justification

Les indicateurs de la qualité du SISLD élaborés par interRAI (www.interrai.org), un réseau international de recherche, fournissent aux organisations des mesures de la qualité dans des domaines clés, comme les fonctions physiques et cognitives, la sécurité et la qualité de vie. Chaque indicateur est ajusté en fonction des caractéristiques du résident qui ne relèvent pas de la qualité des soins, mais peuvent influer sur le résultat. Les indicateurs peuvent être utilisés par les responsables de la qualité dans le cadre des activités d'amélioration continue. Ils sont également utilisés pour communiquer avec des intervenants clés par l'intermédiaire de bilans et d'ententes de responsabilité.

Interprétation

Une faible valeur est souhaitable, puisqu'elle signifie qu'un pourcentage moins élevé de résidents en soins de longue durée prenaient des antipsychotiques sans avoir reçu de diagnostic de psychose.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Services pertinents et efficaces

Nature des besoins

Vivre avec une maladie, une incapacité ou une capacité réduite

Objectifs et points de référence

ICIS : Aucun

Qualité des services de santé Ontario (externe) : 19 % pour les soins de longue durée.

Références

Hirdes JP, Mitchell L, Maxwell CJ, White N. Beyond the "iron lungs of gerontology": Using evidence to shape the future of nursing homes in Canada. La revue canadienne du vieillissement. 2011.

Hirdes JP, Poss JW, Caldarelli H, et al. An evaluation of data quality in Canada's Continuing Care Reporting System (CCRS): Secondary analyses of Ontario data submitted between 1996 and 2011. BMC Medical Informatics and Decision Making. 2013.

Institut canadien d’information sur la santé. Indicateurs de la qualité du SISLD : méthodologie d’ajustement selon les risques . 2013.

Institut canadien d’information sur la santé. Vivre dans un centre de soins infirmiers : évaluation de la qualité des centres de soins infirmiers au Canada 2013.

Jones RN, Hirdes JP, Poss JW, et al. Adjustment of nursing home quality indicators. BMC Health Services Research. 2010.

Qualité des services de santé Ontario. Bibliothèque des indicateurs de Qualité des services de santé Ontario. Consulté le 4 octobre 2017.

Qualité des services de santé Ontario. Guide d’analyse comparative des soins de longue durée. 2013.

Qualité des services de santé Ontario. Results From Health Quality Ontario’s Benchmark Setting for Long-Term Care Indicators. 2017.

Disponibilité des sources de données et résultats
Sources des données

SISLD

Années de données disponibles

Type d’année :
Exercice
Première année de données disponibles :
2010
Dernière année de données disponibles :
2017

Couverture géographique

Terre-Neuve-et-Labrador, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Manitoba, Saskatchewan, Alberta, Colombie-Britannique, Yukon

Niveau de déclaration et désagrégation

Provincial et territorial, Régional, Établissement, Organisation, Secteur (soins de longue durée en hébergement et en milieu hospitalier)

Mise à jour des résultats
Fréquence de mise à jour

Chaque année

Résultats de l’indicateur

Outil Web :
Votre système de santé : En détail
URL :
Accès aux résultats des indicateurs sur Votre système de santé : En détail

Mises à jour

Les résidents dont l'évaluation contenait un code associé aux délires ont été exclus du calcul du numérateur et du dénominateur pour cet indicateur.

Énoncé de qualité
Mises en garde et limites

Les utilisateurs doivent interpréter avec prudence les résultats du Système d'information sur les soins de longue durée (SISLD), car à l'heure actuelle, la base de sondage du SISLD ne comprend pas tous les établissements de chaque province et territoire qui composent la population cible du SISLD. Par conséquent, il se peut que la population de référence ne donne pas une image représentative de tous les établissements de soins de longue durée du Canada.

La couverture est incomplète dans les provinces suivantes :

– Manitoba (seuls les établissements de l'Office régional de la santé de Winnipeg sont inclus)
– Nouveau-Brunswick
– Nouvelle-Écosse

Les indicateurs sont ajustés selon les risques afin de contrôler les facteurs de confusion possibles.

Problèmes relatifs à l’établissement des tendances

Depuis 2003, le nombre d'établissements, de provinces et de territoires qui participent au SISLD ne cesse d'augmenter. En raison de l'ajout de nouvelles provinces et de nouveaux territoires, il est possible que les différenng froces dans les pratiques liées aux soins influent sur les taux des indicateurs; cependant, les changements à la population sous-jacente seraient contrôlés au moyen de l'ajustement selon les risques. De plus, des données probantes indiquent que l'établissement de tendances et l'utilisation des données de toute la série chronologique ne posent pas problème et que la qualité des données est constante au fil du temps (Hirdes et al., 2013).

Commentaires

On calcule les indicateurs de la qualité du SISLD à l'aide des données de 4 trimestres consécutifs afin de disposer d'un nombre suffisant d'évaluations aux fins de l'ajustement selon les risques. Étant donné que les résidents sont évalués chaque trimestre, un résident peut être compté jusqu'à 4 fois dans l'indicateur.

Les données associées à cet indicateur sont également accessibles dans les Statistiques éclair, qui comprennent les résultats pour les soins de longue durée en hébergement et en milieu hospitalier : https://www.cihi.ca/sites/default/files/document/ccrs-quick-stats-2016-2017-fr.xlsx.

Les résultats des indicateurs sont aussi disponibles dans