Exporter les métadonnées de l'indicateur dans un fichier Excel Afficher les résultats de l'indicateur sur une page Web interactive (dans une nouvelle fenêtre) ou les télécharger dans un fichier PDF.

Métadonnées sur les indicateurs

NomHospitalisations répétées en raison d'une maladie mentale
Nom abrégé ou autre nom

Patients ayant eu des hospitalisations répétées en raison d'une maladie mentale

Description

Pourcentage de personnes ayant connu au moins trois épisodes de soins en raison d’une maladie mentale, ajusté selon les risques, par rapport à toutes celles ayant connu au moins un épisode de soins en raison d’une maladie mentale dans les hôpitaux généraux ou psychiatriques au cours d’une année donnée

Remarque
Pour plus de details, consultez le document Notes méthologiques générales.

InterprétationUn faible taux est souhaitable.
Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Services axés sur les personnes

Nature des besoins

Vivre avec une maladie, une incapacité ou une capacité réduite

Couverture géographique

Ensemble des provinces et des territoires

Niveau de déclaration et désagrégation

National, Provincial et territorial, Régional, Quintile de revenu du quartier

Résultats de l’indicateur

Accès aux résultats des indicateurs sur Votre système de santé : En détail

Identification de l’indicateur
NomHospitalisations répétées en raison d'une maladie mentale
Nom abrégé ou autre nom

Patients ayant eu des hospitalisations répétées en raison d'une maladie mentale

Description et calcul de l’indicateur
Description

Pourcentage de personnes ayant connu au moins trois épisodes de soins en raison d’une maladie mentale, ajusté selon les risques, par rapport à toutes celles ayant connu au moins un épisode de soins en raison d’une maladie mentale dans les hôpitaux généraux ou psychiatriques au cours d’une année donnée

Remarque
Pour plus de details, consultez le document Notes méthologiques générales.

Calcul : description

(Nombre total de personnes ayant connu au moins trois épisodes de soins en raison d’une maladie mentale au cours d’une année ÷ nombre total de personnes ayant connu au moins un épisode de soins en raison d’une maladie mentale au cours d’une année) × 100

On obtient le pourcentage ajusté selon les risques en divisant le nombre d’hospitalisations répétées observé dans chaque région par le nombre prévu d’hospitalisations répétées dans la région en question. Le résultat est ensuite multiplié par le pourcentage moyen d’hospitalisations répétées au Canada.

Unité d’analyse : épisode de soins

Par épisode de soins, on entend toutes les hospitalisations successives dans les hôpitaux généraux et psychiatriques et toutes les visites en chirurgie d’un jour, peu importe le diagnostic. Pour former un épisode de soins, on suppose qu’un transfert a eu lieu si la condition suivante s’applique :

L’admission dans un hôpital général ou psychiatrique ou une unité de chirurgie d’un jour s’est produite le jour même où le patient a obtenu son congé d’un autre hôpital général ou psychiatrique ou d’une autre unité de chirurgie d’un jour.

Calcul : affectation géographique

Lieu de résidence

Calcul : type de mesure

Pourcentage ou proportion

Calcul : ajustement

Covariables utilisées pour l’ajustement selon les risques:
Pour une liste détaillée des covariables utilisées, consulter les Spécifications du modèle.

Calcul : méthode d’ajustement

Régression logistique

Dénominateur

Description :
Nombre total de personnes ayant connu au moins un épisode de soins en raison d’une maladie mentale au cours d’une année. L’épisode de soins le plus récent au cours d’un exercice est l’épisode de soins de référence.
Inclusions :
1. Une maladie mentale est identifiée selon la catégorie de diagnostics du DSM-IV ou du DSM-5 dans les données du Système d’information ontarien sur la santé mentale (SIOSM), ou selon le code de diagnostic principal (DxP) de la CIM 10 CA dans les données de la Base de données sur les congés des patients (BDCP) et de la Base de données sur la morbidité hospitalière (BDMH)

2. Codes de diagnostic pour les maladies mentales :

i) troubles liés à l’utilisation d’une substance et troubles addictifs
CIM-10-CA : F10 à F19, F55, F63.0; catégorie de diagnostics du DSM-IV : (d) troubles liés à l’alcool ou à d’autres drogues; catégorie de diagnostics du DSM-5 : (p) troubles liés à une substance et troubles addictifs

ii) schizophrénie et autres troubles psychotiques
CIM-10-CA : F20, F21, F22, F23, F24, F25, F28, F29; catégorie de diagnostics du DSM-IV : (e) schizophrénie et autres troubles psychotiques; catégorie de diagnostics du DSM-5 : (b) spectre de la schizophrénie et autres troubles psychotiques

iii) troubles de l’humeur
CIM-10-CA : F30, F31, F32, F33, F34, F38, F39, F53.0, F53.1; catégorie de diagnostics du DSM-IV : (f) troubles de l’humeur; catégorie de diagnostics du DSM-5 : (c) troubles bipolaires et apparentés ou (d) troubles dépressifs

iv) troubles anxieux
CIM-10-CA : F40, F41, F63.3, F93.0 à F93.2, F94.0; catégorie de diagnostics du DSM-IV : (g) troubles de l’anxiété; catégorie de diagnostics du DSM 5 : (e) troubles anxieux

v) troubles sélectionnés de la personnalité et du comportement
CIM-10-CA : F60, F61, F62, F68 (sauf F68.1), F69; catégorie de diagnostics du DSM-IV : (p) troubles de la personnalité; catégorie de diagnostics du DSM 5 : (r) troubles de la personnalité

vi) autres troubles :

CIM-10-CA

F42, F43, F44, F45, F48.0, F48.1, F48.8, F48.9, F50, F51, F52, F53.8, F53.9, F54, F59, F63 (sauf F63.0), F64, F65, F66, F68.1, F70 à F73, F78 à F79, F80 à F84, F88 à F89, F90, F91, F92, F93.3, F93.8, F93.9, F94.1, F94.2, F94.8, F94.9, F95, F98.0, F98.1, F98.2, F98.3, F98.4, F98.5, F98.8, F98.9, F99, O99.3

Catégories de diagnostics du DSM-IV

(a) troubles de l’enfance et de l’adolescence
(c) troubles mentaux dus à des problèmes de santé généraux
(h) troubles somatoformes
(i) troubles factices
(j) troubles dissociatifs
(k) troubles de la sexualité et troubles de l’identité sexuelle
(l) troubles de l’alimentation
(m) troubles du sommeil
(n) troubles du contrôle des impulsions
(o) troubles d’adaptation

Catégories de diagnostics du DSM-5

(a) troubles neurodéveloppementaux
(f) troubles obsessionnels compulsifs et apparentés
(g) troubles liés à des traumatismes ou à des facteurs de stress
(h) troubles dissociatifs
(i) troubles à symptomatologie somatique et apparentés
(j) troubles des conduites alimentaires et de l’ingestion d’aliments
(k) troubles du contrôle sphinctérien
(l) troubles de l’alternance veille sommeil
(m) dysfonctions sexuelles
(n) dysphorie de genre
(o) troubles disruptifs, du contrôle des impulsions et des conduites
(s) troubles paraphiliques
(t) autres troubles mentaux

3. Sexe inscrit : homme ou femme

4. Admission dans un hôpital général ou psychiatrique (type d’établissement = 1, 5)

Exclusions :
1. Enregistrements comportant un numéro d'assurance maladie non valide

2. Enregistrements comportant un code non valide pour la province émettrice du numéro d'assurance maladie

3. Enregistrements comportant une date d'admission non valide

4. Enregistrements comportant une date de sortie non valide

5. Épisodes dont la sortie correspond à un décès (code de l'état à la sortie = 07 pour les enregistrements de la BDCP et du SNISA; code de la raison de la sortie = 2 ou 3 pour le SIOSM)

6. Enregistrements de donneurs décédés ou de mortinaissances (catégorie d'admission = R ou S)

7. Enregistrements de patients morts à leur arrive (code de l'état à la sortie = 11 pour le SNISA)

Numérateur

Description :
Nombre total de personnes incluses dans le dénominateur ayant connu au moins trois épisodes de soins en raison d’une maladie mentale au cours d’une année. Chaque personne a fait l’objet d’une vérification rétrospective des 12 mois avant l’épisode de soins le plus récent au cours d’un exercice donné. Ainsi, les données de deux exercices sont nécessaires à l’obtention d’un numérateur.

On identifie un épisode de soins pour une maladie mentale selon les mêmes critères d’inclusion et d’exclusion que pour le dénominateur.

Contexte, interprétation et points de référence
Justification

On considère cet indicateur comme une mesure indirecte de la pertinence des soins, puisque la nécessité de recourir à des admissions répétées dépend du patient et du type de maladie.

La difficulté d’obtenir des soins et un soutien adéquats au sein de la collectivité ou d’obtenir des médicaments appropriés entraîne souvent des hospitalisations répétées.

Les variations selon l’autorité compétente peuvent refléter les différences dans les services offerts aux personnes atteintes d’une maladie mentale visant à les aider à demeurer plus longtemps dans la collectivité sans les hospitaliser.

Une meilleure compréhension de cette population peut aider à l’élaboration ou à l’amélioration de programmes qui pourraient réduire le recours aux hospitalisations répétées.

Interprétation

Un faible taux est souhaitable.

Dimension du cadre de PSS

Extrants du système de santé : Services axés sur les personnes

Nature des besoins

Vivre avec une maladie, une incapacité ou une capacité réduite

Objectifs et points de référence

Sans objet

Références

Lin E, Durbin J, Zaslavska N, et al. Hospital Report 2007: Mental Health. 2008

Disponibilité des sources de données et résultats
Sources des données

BDCP, BDMH, SNISA, SIOSM

Années de données disponibles

Type d’année :
Exercice
Première année de données disponibles :
2014
Dernière année de données disponibles :
2016

Couverture géographique

Ensemble des provinces et des territoires

Niveau de déclaration et désagrégation

National, Provincial et territorial, Régional, Quintile de revenu du quartier

Mise à jour des résultats
Fréquence de mise à jour

Chaque année

Résultats de l’indicateur

Outil Web :
Votre système de santé : En détail
URL :
Accès aux résultats des indicateurs sur Votre système de santé : En détail

Mises à jour

Sans objet

Énoncé de qualité
Mises en garde et limites

Sans objet

Problèmes relatifs à l’établissement des tendances

Le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, 5e edition (DSM-5) a été intégré au Système d’information ontarien sur la santé mentale à partir de 2016 2017. Avant cet exercice, on utilisait la quatrième édition (DSM IV TR). Étant donné que les catégories de diagnostics des 4e et 5e éditions du manuel ne sont pas entièrement comparables, il pourrait y avoir une variation dans la distribution des cas entre les catégories. Par conséquent, cela pourrait avoir une incidence sur l’établissement d’une tendance à partir des taux de 2015 2016 et de 2016 2017 pour l’Ontario.

Commentaires

Les résultats des indicateurs sont aussi disponibles dans